Report de la séance consacrée à la présentation de l’énoncé de politique générale de Fritz Jean

Report de la séance consacrée à la présentation de l’énoncé de politique générale de Fritz Jean

Radio Orbite

La séance consacrée à la présentation de l’énoncé de politique générale du premier ministre nommé Fritz Jean à la chambre basse a été reportée ce mercredi.

Apres plusieurs heures de débats houleux, les députés n’ont pas pu trouver un accord pour la poursuite de la séance qui été suspendue à plusieurs reprises.

La pierre d’achoppement était la question de la réduction du nombre de ministère par le premier ministre investi.

Les députés du bloc minoritaire ont infirmé le quorum, ce qui a poussé le président de la chambre basse Cholzer Chancy de reporter la séance.

Rappelons que Les membres du Groupe des Parlementaires à l’Ecoute du Peuple (GPEP) et du Groupe des Parlementaires Indépendants (GPI), expriment leur velléité de voter l’énoncé de politique générale du Premier Ministre afin de faciliter l’entrée en fonction d’un nouveau gouvernement.

Les représentants du GPEP et du GPI, au sein de la commission de vérification de l’éligibilité du Premier ministre, avaient fait valoir que M. Jean répond aux critères constitutionnels pour accéder à la fonction de chef de gouvernement.

L’ex gouverneur de la Banque de la république d’Haïti (BRH) doit toutefois compter sur des dissidences au sein du bloc majoritaire pour obtenir les 60 votes indispensables.

En début de semaine au moins 4 députés avaient annoncé leur dissidence avec le bloc majoritaire, qui qualifie d’irrégulière la procédure de nomination de M. Jean. Un des dissidents avait indiqué que le Premier Ministre obtiendrait les votes nécessaires pour la ratification de sa déclaration de politique générale.

Les membres du bloc majoritaire, proche de l’ex président Martelly, ont évoqué en début de semaine des zones d’ombre dans le dossier du Premier Ministre. Ils ont fait valoir que M. Jean n’a pas soumis un certificat de décharge de sa fonction de président du Conseil d’administration de la Téléco, ancienne compagnie publique de téléphonie. Selon les dispositions légales, le gouverneur de la BRH est également président du Conseil d’administration de la Téléco.

Source :Radio Métropole Haïti

Leave a comment

Search

Back to Top